Altamir : Moneta reste confiant

Moneta Asset Management se réserve la possibilité de se pourvoir en cassation dans son litige contre Altamir Gérance et Maurice Tchenio

 

Dans son arrêt daté du 16 septembre 2021, la Cour d’Appel de Paris a confirmé le rejet des demandes formées par Moneta Asset Management à l’encontre de Maurice Tchenio et d’Altamir Gérance pour une série de fautes de gestion et d’abus reprochés à ces derniers.


Moneta Asset Management a toujours agi dans l’intérêt de tous les actionnaires et des porteurs de parts de ses fonds communs de placement. Dans le cadre de l’action « Ut singuli » examinée par l’arrêt de la Cour d’Appel du 16 septembre 2021, la réparation sollicitée au nom de l’ensemble des actionnaires aurait donné lieu au versement de dommages et intérêts à la société Altamir et aurait ainsi indirectement bénéficié à tous les actionnaires d’Altamir.


Moneta Asset Management, convaincu du bien-fondé de son action, continuera à défendre vigoureusement et sans relâche les intérêts des porteurs de ses fonds. Après analyse approfondie de la décision d’Appel, Moneta Asset Management se réserve la possibilité de se pourvoir en cassation.


Romain Burnand, Président de Moneta Asset Management, déclare : « Dans une période où l’AMF s’intéresse – à juste titre – à la clarté et la justesse des frais de gestion des OPCVM, certaines juridictions françaises semblent manifester peu d’attention aux demandes indemnitaires d’actionnaires victimes de pratiques contestées. Nous avons toutefois confiance dans la capacité de la justice à reconnaître les conflits d’intérêts, les excès de facturation et le manque de transparence de certains fonds cotés ».