Boskalis : retour sur l’OPA de son premier actionnaire

Point d'information de Louis Renou sur la société Boskalis

Boskalis : rattrapée par les fondamentaux du secteur

Boskalis est une société néerlandaise opérant à la fois dans le micro-secteur du dragage portuaire, la construction d’infrastructures maritimes et d’autres services à l’énergie offshore.

C’est un titre couvert par Moneta Asset Management depuis 2017 mais qui ne représentait pas, à l’époque, une forte conviction et n’était que marginalement représenté au sein de nos portefeuilles.

. En effet, il y a cinq ans, l’industrie du dragage se situait en bas de cycle, dans un environnement de plus en plus concurrentiel, générant moins de volume d’affaires et avec des taux d’occupation de la flotte en berne...

Il aura fallu attendre fin 2020, pour percevoir les premiers frémissements de reprise sur le marché du dragage grâce à l’annonce de plusieurs nouveaux contrats significatifs dans ce secteur d’activité :

  • L’extension du port d’Abu Qir en Egypte remportée par DEME en novembre 2020,
  • La création d’une île artificielle à Manille sous-traitée à Boskalis en décembre 2020.

Ces contrats à eux deux représentaient plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans un micro-secteur qui, quant à lui, génère annuellement six à sept milliards d’euros.

Boskalis : une conviction forte de Moneta AM

Boskalis est progressivement devenue l’une des principales lignes de nos fonds.
Il nous est apparu, qu’il y avait un décalage entre la vision du marché financier et la réalité du terrain. De ce fait, nos estimations de résultats sont 15 à 20 % supérieurs aux analystes sell-sides.

Cette amélioration de tendance n’a pas été un feu de paille car nous avons vu l’attribution de nouveaux gros contrats pour la construction de fermes éoliennes en mer au cours de l’année 2021 …
… et 2022 pourrait être un bon cru avec d’autres ambitieux projets comme : l’élargissement du Canal de Suez, ou encore le développement d’une île artificielleénergétiqueau Danemark.

Conviction partagée par des « insiders »

Notre thèse d’investissement a été validée le 10 mars 2022 avec l’annonce de l’intention de dépôt d’une offre publiquesur le titre Boskalis par HAL à32,5€, soit une prime de 28 % sur le cours de la veille.

HAL est un holding familial hollandais coté et aussi le premier actionnaire de Boskalis, dont il détient 45,5 % du capital.

HAL est présent au capital de Boskalis depuis 1989. Or, si un actionnaire « insider », avec une fine connaissance du secteur, représenté au conseil d’administration se décide maintenant à lancer une offre, c’est qu’il pense faire une bonne affaire et qu’il partage notre conviction : le cycle redevient favorable et l’industrie du dragage a de belles années devant elle.

Nous restons exposés au secteur du dragage :

  • Le conseil d’administration de Boskalis doit encore évaluer cette offre. Un relèvement n’est pas à exclure, et plus particulièrement si HAL souhaite atteindre le seuil des 95% d’acceptation pour sortir le titre de la cote.

L’OPA sur Boskalis peut mettre en lumière son concurrent belge CFE et sa filiale DEME, pouvant ainsi devenir l’unique véhicule boursier disponible pour jouer le retournement de ce cycle.

Point d'information sur la société Boskalis (téléchargeable)

Cette communication est à caractère commercial. La référence à certaines valeurs boursières, présentes ou qui ont été présentes dans les portefeuilles des fonds gérés par Moneta Asset Management, est donnée à titre d’illustration. Elle n’a pas pour objectif de promouvoir l’investissement en direct dans ces titres et ne constitue pas une recommandation d’investissement ou un conseil en investissement.