Actualités financières : cinq questions à Romain Burnand

Retrouvez l’entretien de Romain Burnand, Président de Moneta Asset Management accordée à ce site web.

Consulter ici, l'article sur le site www.boursier.com 

Boursier.com : Comment expliquez-vous l'actuel rebond des indices européens ?

R.B. : L'Europe a payé un lourd tribut à la hausse des prix du gaz et de l'énergie au sens large. L'allègement de ce handicap et un risque de pénurie qui s'éloigne permettent aux marchés actions de cette région de repartir de l'avant. Le reflux des valeurs technologiques aux Etats-Unis contribue aussi à réduire l'écart de valorisation de part et d'autre de l'Atlantique...

Boursier.com : Quelle est la performance des fonds gérés par Moneta sur la durée ?

R.B. : Depuis sa création en 2003, le fonds Moneta Micro Entreprises délivre une performance annualisée de +15,4%1. Pour sa part, le fonds Moneta Multi Caps affiche une performance annualisée de 7,9% depuis son lancement en 20062. Ces performances traduisent le fait que la maison de gestion est totalement indépendante, l'organisation est stable, les équipes de gestion et de recherche sont étoffées... Pour Moneta Multi Caps, le choix des valeurs s'effectue au sein d'un spectre de 200-250 titres. Nous n'avons pas un biais de style très marqué, nous essayons d'être contrariants et pragmatiques... Nous n'apprécions pas vraiment les dossiers trop consensuels.

Boursier.com : Etes-vous positionné sur le secteur du luxe ?

R.B. : Les valeurs liées au luxe sont peu importantes aujourd'hui au sein du fonds Moneta Multi Caps car nous considérons qu'elles sont bien valorisées... En revanche, Stellantis représente un poids important. Le titre est peu cher car l'industrie automobile est cyclique et l'année 2022 pourrait constituer un pic en termes de résultats. Stellantis semble aussi souffrir d'un léger déficit de notoriété. Néanmoins, la structure financière est impeccable et l'action présente un bon couple rendement/risque.

Boursier.com : Appréciez-vous le secteur bancaire ?

R.B. : De manière générale, la valorisation relative des dossiers de type value demeure attractive. Au sein du MSCI Europe, les valeurs de croissance se payent 20 fois les résultats contre 9 fois pour les entreprises de type value. Dans cette famille, les bancaires sont intéressantes... Par ailleurs, la galaxie Odet-Bolloré-Vivendi est faiblement pricée. Nous estimons la décote de Bolloré autour de 55-60% en tenant compte de l'autocontrôle. En ce qui concerne Vivendi, le retour aux actionnaires est très élevé en tenant compte du dividende, des rachats d'actions et de la distribution de la participation dans UMG...

Boursier.com : Quels sont les titres qui vous apparaissent dépréciés en ce moment ?

R.B. : La controverse récente a pesé sur le cours de Teleperformance mais la société s'est montrée transparente avec une réelle volonté d'apaisement. La valeur constitue une de nos fortes convictions actuelles... Nous apprécions également Saint-Gobain qui est présent sur un marché durablement porteur avec une valorisation raisonnable.

©2023 Boursier.com

Sources :

1 Les performances citées sont arrêtées au 06/01/2023. A titre de comparaison, la performance du CAC Small NR sur cette période a été de 8,3 % et celle du CAC Mid NR sur cette période a été de 10,2 %

2  Les performances citées sont arrêtées au 06/01/2023. A titre de comparaison, la performance du CAC All Tradable NR sur cette période a été de 4,7 %


Disclaimer :

Cette communication est à caractère commercial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement dans des organismes de placement collectifs en valeurs mobilières (OPCVM) comporte des risques. Il convient, avant toute souscription, de consulter le DIC ainsi que le prospectus (la Documentation Réglementaire) disponibles en français sur www.moneta.fr. Les droits des investisseurs sont établis par la Documentation Réglementaire ainsi que par la politique de traitement des réclamations laquelle est disponible sur www.moneta.fr. Moneta Asset Management peut à son initiative décider de cesser la commercialisation dans certains Etats des OPCVM qu’elle gère. La référence à certaines valeurs boursières, présentes ou qui ont été présentes dans les portefeuilles des fonds gérés par Moneta Asset Management, est donnée à titre d’illustration. Elle n’a pas pour objectif de promouvoir l’investissement en direct dans ces titres et ne constitue pas une recommandation d’investissement ou un conseil en investissement.