Les bonnes actions de Romain Burnand

Retour sur la présentation annuelle des fonds Moneta Multi Caps et Moneta Micro Entreprises

Le célèbre gérant a tenu avec son équipe sa conférence annuelle de présentation des performances du fonds Moneta Multicaps, premier de sa catégorie sur cinq et dix ans.

Romain Burnand a animé la présentation annuelle du fonds Moneta Multicaps, à l’hôtel Potocki, avenue de Friedland à Paris. Le gérant vedette était accompagné de son équipe d’analystes financiers, Andrzej Kawalec, Louis Renou, Thomas Perrotin, Grégoire Uettwiller, Raphaël Lucet et Pierre Le Treize.  

L’encours du fonds, principalement investi en actions françaises, approche 2,4 milliards d’euros. Sa performance annualisée atteint 8% depuis sa création en mars 2006, soit plus de cinq fois mieux que le CAC 40 dividendes réinvestis. Le fonds est premier de sa catégorie sur cinq et dix ans.

Les performances engrangées depuis quatre ans sont venues des foncières allemandes, des banques, des équipementiers automobiles et des actions Téléperformance, Gagfah, Bolloré, Valeo, Airbus Group, Société Générale, Deutsche Wohnen, Groupe Eurotunnel, Veolia, Sanofi, etc.

Pour l’avenir, Romain Burnand souligne l’instabilité des prix du pétrole et des taux d’intérêt, avec un sentiment de fin de cycle répandu chez de nombreux investisseurs.

 

Le cycle du crédit va-t-il se retourner ?

Les conditions financières demeurent très favorables pour les entreprises, même si la dette ne restera pas éternellement abondante et très peu chère. Le gérant préfère donc des entreprises affichant un excédent de trésorerie plutôt que des sociétés très endettées. 

Mais le marché n’est pas mort pour autant et le gérant rappelle que les cours de Bourse dépendent d’abord de l’évolution des résultats des sociétés. Il cherche donc à identifier des opportunités d’investissement, «plutôt que de regarder le ciel pour saisir quel temps il fera demain».    

Le portefeuille du fonds est donc équilibré entre des sociétés dites en retournement, plus sensibles à la conjoncture, et des entreprises de croissance offrant la meilleure visibilité.

Des banques, de l'immobilier et des entreprises dont les profits sont attendus en hausse

Le secteur bancaire représente 8% de l’actif du fonds, avec les actions BNP Paribas et Société Générale, auxquelles s’ajoutent Crédit Agricole et Natixis acquises plus récemment dans un creux. Les valeurs sélectionnées dans le secteur sont jugées très bon marché par Romain Burnand, les ratios de valorisations étant comparables à ceux constatés pendant la crise de l’euro en 2011.

Les taux d’intérêt proches de zéro et les contraintes réglementaires expliquent le faible engouement des investisseurs pour le secteur bancaire, mais le gérant pense que les besoins en fonds propres seront moins élevés à l’horizon 2020 et que des banques suffisamment rentables sont nécessaires pour soutenir la croissance économique.

Le fonds reste investi dans l’immobilier (9% de l’encours) avec des titres comme Icade, Terreis, Altarea Cogedim, Unibail Rodamco.

Le fonds Moneta Multicaps est aussi investi dans des entreprises dont les bénéfices devraient s’améliorer, grâce à leur plan de transformation (Buwog, Icade, Danone, Eiffage, Groupe Fnac, Nexans, Jacquet Metal Service) et dans des entreprises peu endettées ou en cash excédentaire qui pourraient réaliser des acquisitions favorables au bénéfice par action (Alten, Altran, amundi, Atos, Legrand, Maisons France Confort, Tessi).